Les Bois d'Aethoniema Index du Forum
 
 
 
Les Bois d'Aethoniema Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Duncan Serenata di Sanguecollina

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Bois d'Aethoniema Index du Forum -> Partie HRP -> Présentations -> Présentations validées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Duncan
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 13
Pseudo: Syrius
Race: Vampire (demi-elfe)
Sexe perso: Masculin
Age du personnage: 78

MessagePosté le: Mer 20 Oct - 21:52 (2010)    Sujet du message: Duncan Serenata di Sanguecollina Répondre en citant


Identité : Duncan Serenata di Sanguecollina

Age : 78 ans (25 ans physiquement)

Race : Vampire (demi-elfe)

Description approfondie :

Physique : Fidèle image d’un nocturne, lui qui a toujours été fasciné par cette beauté froide, le voila devenu une parfaite caricature. Distingué, maniéré, tout  l’être du nocturne inspire la perfection. Sa chevelure, de longs fils d’argent ondulant jusqu’au milieu du dos. Ses yeux, deux perles de glaces, un regard pénétrant et envoutant qui invite aux excès et à l’abandon de ses charmes. Un visage aux traits avenant mais à l’expression froide, une impression lassée et supérieure se dégage de son être. Elégant et fidèle à son apparence le vampire porte exclusivement des vêtements taillés sur mesure, privilégiant  les couleurs claires Duncan revêt des tuniques nobles pour la plupart immaculés de blanc. Perfectionniste et superficiel, le nocturne aime se parer de pierres précieuse. Le saphir demeure son ornement préféré toujours porté en bague à sa main droite. Son corps est mince, de taille moyenne Duncan revêt une apparence d’une beauté pâle. En société ou en privé le nocturne arborera quoi qu’il arrive une allure impeccable, le négligé n’étant tout simplement pas une option acceptable.

Mentale : Caricature à l’extérieure on pourrait lui prêter les stéréotypes liés à son apparence et à l’aura qu’il dégage. En somme un personnage séduisant mais au final ennuyeux et entouré par les ténèbres. Attributs qui collent physiquement à Duncan mais qui pourtant ne sont pas une réalité. La vérité est loin des apparences. Seule exception son attirance pour les jeu de séduction, qui est en adéquation avec son gout prononcé pour la coquetterie. Au final le comportement de Duncan parait juvénile et instinctif. La curiosité est sans doute son talon d’Achille, curieux maladif le nocturne est capable de braver tous les risques afin de satisfaire sa tentation. En général Duncan se laisse guider par ses sentiments aussi chaotique et primaire soient-ils. Beauté froide, si l’on passe le physique hautain et froid en société il parait sociable et rieur. Comme toute chose, sa courtoisie dispose de limites. Poussé au vice son attrait pour les autres et les bonnes relations qui en résulte peut très vite tendre vers la perversité. Egocentrique et possessif les situations peuvent dégénérer facilement en jeu pervers. Doué aux sciences de la rhétorique,  l’humiliation verbale est le châtiment le plus cruel et délectable à son gout. Toujours agréable et courtois au départ, le masque tombe inexorablement au moindre agacement du vampire. Soumis entièrement à son caractère lunatique, le vampire pourtant si bien entouré est en réalité bien seul. Sa verve si redouté creuse le fossé avec son entourage. Divisé sur le sujet, une partie de son être regrette cela l’autre y éprouve un plaisir sadique. En définitive Duncan est en fait bien solitaire, rongé par le sentiment d’incompréhension et d’ennui il n’éprouve du respect et de l’admiration pour une unique personne, Vittorio.

Biographie :

Duncan Solar est né au sein d’une famille de la petite bourgeoise d’Hélanthème. Très tôt, le jeune homme manifestait des signes d’ennui et de lassitude envers son entourage. Ayant soif de découverte, le monde qui l’environnait lui parut avec déception très petit. Une vie monotone, une société figée, un destin déjà tout tracé, tout ceci était si ennuyeux. Fils unique de médecin, son avenir était déjà orienté. On ne pouvait affirmer son désintérêt pour la matière, les sciences du corps humain passionnaient le jeune homme, ne pas avoir le choix était tout simplement intolérable. A l’âge de dix ans, Duncan comprit avec amertume sa simple condition. Lui qui rêvait d’une vie aux milles éclats, le voila futur médecin à l’image de son père. C’est à ce moment que se construisit la versatilité du comportement de Duncan Solar. Parfois jovial et affectueux, il pouvait brusquement adopter une mine apathique avoir un comportement odieux pouvant aller jusqu'à la misanthropie. Plus ce futur semblait se rapprocher, plus le jeune étudiant en médecine répugnait à avancer. Tout son entourage s’entendait sur un point, c’était un jeune homme au destin prometteur physique charmeur, intelligent, courtois. Néanmoins Duncan ne partageait pas cette vision, et malgré les éloges, une carapace au monde commençait à se former.

Il résidait pourtant un problème, quel chemin, quel choix lui restait-il ? En vérité le choix ne lui était pas laissé. Forme de lâcheté fuir la demeure paternelle était pour lui impossible, cela reviendrait à quitter une protection familiale bien confortable. Alors il fallait avancer, plus le jeune homme avançait, plus sa versatilité s’accentuait. Parfois haïe, parfois apprécié Duncan mena sa vie comme il était prévu. A dix-huit ans, Duncan Solar put devenir médecin, il épousa par la suite une jeune femme de bonne famille. Une vie monotone s’établissait petit à petit, loin de l’éclat dont espérait tant le jeune Duncan. Résigné tout se figea, tout n’était que statue. Pourtant une rencontre vint enfin bouleversée ce chemin unique.

A cette époque Duncan venait d’avoir vingt-quatre an, sa réputation en tant que médecin n’était plus à faire. Au contraire, sa réputation en société était de plus en plus entaché par ses humeurs qui n’était pas du goût de tous. C’est aussi à ce moment qu’en ville un étrange personnage fit son apparition, Vittorio Serenata di Sanguecollina. Très vite des rumeurs circulèrent sur cet homme et les deux femmes l’accompagnant, si l’on prêtait attention aux on-dit il ne faisait aucun doute d’avoir affaire à une famille de vampire noble assoiffée de sang. Pour détromper les rumeurs le comte décidé d’organiser un somptueux bal en son manoir, étant notable Duncan Solar fut inscrit sur la liste des invités. C’est plus avec curiosité que bienséance que Duncan Solar accepta l’invitation. Comme on pouvait l’espérer d’un hôte, le comte fut charmant et accueillant et malgré la défiance de certains celui-ci  ne se formalisa en aucune manière. C’est durant la réception que Duncan put enfin approcher le comte Vittorio. Les deux hommes malgré leurs différences eurent une conversation animée et chaleureuse dessinant une amitié naissante. Malheureusement la soirée du comte n’eut pas l’effet escompté et les rumeurs n’arrêtèrent pas leur course. Seul Duncan ne manifestait aucune réserve envers cette famille, de plus il avait prit pour habitude de converser régulièrement avec Vittorio. Outre le fait que Duncan était fasciné par la nature de Vittorio, le jeune médecin aimait discuter avec ce nouvel ami. Les discussions n’avaient pas de limites, souvent philosophiques, elles se concluaient toujours par des éclats de rire des deux hommes. Duncan appréciait l’intelligence et la pensée du vampire, le médecin finit par oublier la nature du comte et ne s’intéressa qu’à l’homme. Duncan adopta très vite les mœurs du manoir et intégra la relation triangulaire de ses trois résidents. Plus la méfiance de la population s’intensifiait, plus le rapprochement de Duncan avec le comte augmentait.

Une sombre nuit d’hiver, l’opinion fut bouleversée, plusieurs femmes furent retrouvées mortes, les corps avaient des blessures étranges. Le bouc-émissaire fut trouvé rapidement et bientôt la rage du peuple se porta sur la famille Sanguecollina. Voulant arrêter cette foule criant au meurtre, Duncan essaya de s’interposer. Aveuglé par la haine, le corps de Duncan fut livré aux fourches et aux piétinements. Lui qui haïssait tant ces pairs, le voila assassiné par ces êtres abjectes. Il neigeait encore sur la place devant le manoir. Le corps de Duncan Solar reposait sur un linceul de neige blanche. Saccadé, avec difficulté l’homme respirait encore, sa vision trouble pouvait encore distinguer quelques paysans rebroussant chemin. Le manoir était en feu, tout avait été détruit. La foule n’ayant pu trouver les coupables désignés quittait les lieux lentement. Sans égard les paysans passaient devant ce corps dont la vie s’échappait. Duncan dans cet univers glacé vivait ses dernières minutes d’humanité. Alors que son esprit le quittait seul la haine et l’incompréhension habitaient son cœur.

Avant que ses yeux ne se refermèrent une silhouette se pencha sur son être. Sur son cou une morsure l’étreignit d’une vive douleur. Tout son être était chamboulé, arrivé à sa limite Duncan sombra dans l’inconscience. Un gout de sang sur ses lèvres, le jeune Duncan se réveilla dans une chambre obscure un corps sans vie reposait à ses cotés. Des flash hantèrent son esprit, une image bestiale lui revint en tête. La mémoire décousue forma bientôt une scène, cette femme allongée… Les traces de morsures sur ses bras… Tout était claire l’auteur de cet acte n’était autre que lui-même. Désormais il était partie intégrante de la famille de Vittorio, un être nocturne.

Ce qu’il avait désiré arriva enfin, la vie d’éclat qu’il espérait tant… Une vie d’apparat, de belles rencontres, une vie de plaisir… Tel une fleur qui finit par éclore, Duncan put enfin s’épanouir sans entraves. Un gout de libertinage sur les lèvres, le jeune vampire put mettre en scène tous ses vices les plus enfouis. Vampire il décida de mener une vie libertine et insouciante loin de la monotonie, loin de l’absurdité qu’est l’humanité. Maintenant exception au monde, il n’est plus qu’une anomalie qui profite des bienfaits et des plaisirs. 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 20 Oct - 21:52 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Anumsimnae
Souveraine de la forêt
Souveraine de la forêt

Hors ligne

Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 98
Pseudo: Lindashee
Race: Humaine
Sexe perso: Féminin
Age du personnage: 19
Présentation: URL

MessagePosté le: Mer 20 Oct - 22:34 (2010)    Sujet du message: Duncan Serenata di Sanguecollina Répondre en citant

Ta fiche est parfaite, Duncan promet d'être un personnage très intéressant.

Tu est bien évidemment

VALIDE

Sur ce je te souhaite un bon RP
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:43 (2018)    Sujet du message: Duncan Serenata di Sanguecollina

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Bois d'Aethoniema Index du Forum -> Partie HRP -> Présentations -> Présentations validées Toutes les heures sont au format GMT + 3 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com