Les Bois d'Aethoniema Index du Forum
 
 
 
Les Bois d'Aethoniema Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Le déluge après la tempête...

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Bois d'Aethoniema Index du Forum -> Hélanthème -> Le coeur - Beaux quartiers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elyon
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2010
Messages: 13
Pseudo: Lindashee
Race: Humain
Sexe perso: Féminin
Age du personnage: 17
Présentation: URL

MessagePosté le: Jeu 21 Oct - 19:16 (2010)    Sujet du message: Le déluge après la tempête... Répondre en citant

[Tu me diras si ça te va ou pas, je peux toujours changer. X__X ]


Soupir...

Le jeune homme leva les yeux vers le ciel, le ciel était sombre, bleu nuit, et les nuages étaient noirs. Le ciel grondait dans un son grave et prenant. Après quelques instants, un doux sifflement se fit entendre. Plic... Ploc... Les sons redoublaient en intensité, les pavés s'assombrissant au contact de grosses gouttes d'eau. Le doux sifflement n'était plus, le tumulte de la pluie atterrissant sur le sol créait un son assourdissant, comme le roulement de tambours précédent une exécution. 

Elyon était indifférent à la pluie torrentielle qui s'abattait sur lui, les gouttes étaient gelées et lui tombaient dessus comme de petites pierres. Ses cheveux soigneusement attachés en catogan dégoulinaient, ses quelques mèches libres et bouclées lui collant à la peau. Par dessus sa chemise légère et son pantalon brun terne, il était vêtu d'une longue redingote étonnamment travaillée pour quelqu'un de sa classe sociale. La semelle de ses bottes brunes frottaient contre les pierres, Elyon ayant le pas lent et dénoué de détermination. Il tenait fermement la redingote fermée, protégeant par la même occasion le jabot en dentelle qu'il portait.

Il s'arrêta un instant, regardant derrière lui une assez petite demeure, parmi les maisons des beaux quartiers, avant de reprendre sa route avec une moue dépressive. Il cherchait à quitter ce quartier de riches, s'enfoncer dans les ruelles les moins fréquentables, ne craignant pas le danger.

C'est alors qu'il passa devant une grande demeure à l'apparence âgée, la plupart des fenêtres étaient condamnées, pourtant l'on pouvait entendre des rires venant de l'intérieur. Un éclair fit sursauter le jeune homme qui décida aussitôt de reprendre sa route, n'aimant pas vraiment l'allure lugubre de cet endroit.

La pluie le glaçait jusqu'au sang, à tel point que ses lèvres devenaient violettes, seulement il refusait de faire demi-tour, quitte à geler dehors. Il ne fit pas attention au hennissement d'un cheval, qui approchait à tout allure, tirant derrière lui une calèche chargée de valises. Le cocher hurla à l'adresse d'Elyon, qui n'ayant pas compris ce qu'il se passait, eu tout juste le temps d'échapper aux coups de sabots en se précipitant sur le côté, trébuchant par la suite à cause de la pluie.

Il atterri dans une large flaque d'eau, soupirant bruyamment, ramenant ses cheveux en arrière. Cette journée ne pourrait pas être plus déplaisante. Son regard se posa à nouveau sur la demeure lugubre qui lui avait donné la chair de poule, il n'en était pas très loin, et c'est alors qu'il aperçut une silhouette non loin, impossible de savoir si c'était le fruit de son imagination. Il se releva constatant avec agacement à quel point il était trempé, oubliant de se concentrer sur la personne qui s'approchait...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 21 Oct - 19:16 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Duncan
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 13
Pseudo: Syrius
Race: Vampire (demi-elfe)
Sexe perso: Masculin
Age du personnage: 78

MessagePosté le: Lun 25 Oct - 19:16 (2010)    Sujet du message: Le déluge après la tempête... Répondre en citant

La nuit avait été forte en émotion. Douce et langoureuse fut la passion du crépuscule à l'aube, mais c'était au minimum ce que l'on pouvait attendre d'une réception au manoir des Serenata. Cette nuit Cassandre s'était particulièrement déchainée, à ce niveau on ne saurait parler de conquêtes mais bien de jouets. Duncan avait été moins démonstratif sur ce plan, un peu à l'écart il honora comme il se devait une jeune ingénue vaincue par les charmes du nocturne. Abandonnée dans son regard azurée celle-ci accepta d'assouvir par le sang la soif du vampire. Finalement la déception put se lire sur le visage de Duncan, il avait manifestement surestimé la saveur de ce nectar. Pris au dépourvu par cette décevante constatation, Duncan décida de ne pas poursuivre ce repas médiocre. Ne voulant pas porter ombrage de cela à sa douce compagnie, Duncan caressa la belle créature et lui laissa l'opportunité de se reposer.

Lassé par ces nuits de plaisir charnel, épuisé par ses conquêtes, le nocturne s'effondra dans son fauteuil. Soupirant, une envie subite de lecture le saisit.D'un geste automatique Duncan attrapa un livre sur l'imposante bibliothèque. C'était un roman d'un auteur nouveau, apparemment à la mode. Une pensée traversa l'esprit du vampire, l'effet de mode avait vraiment une portée relative avec le poids des années. Même s'il se voulait novateur, le style et l'écriture ne changeait pas vraiment le gout des mots. Après quelques pages, le jugement fut sans appel le livre était mauvais et sans intérêt.

¤Décidément tout est infect aujourd'hui.¤

D'un geste négligent Duncan balança le livre aux flammes de la cheminée. Voila quelle était sa vraie place selon lui. Nonchalament le vampire se releva, son regard n'était animé par aucun désir ce qui était en soi plutôt rare. Rejoindre sa conquête au lit était une solution par défaut, mais finalement un détail attira son rgard. L'aube venait de naître néanmoins un temps gris avait établi son empire sur tout Hélanthème. Moins sensible à la lumière que ses congénères Duncan pensa à faire une petite sortie citadine.

L'idée lui plut et immédiatement le vampire se mit en route avec un dernier regard pour la créature endormie dans ses draps. Comme la saison était froide le vampire s'habilla en conséquence tout en conservant évidemment une élégance marquée, en fait comme d'habitude exagérée. Au dehors la ville se réveillait à peine, seuls quelques marchands s'afféraient sur la grande place. D'un pas assuré Duncan parcourait les rues d'Hélanthème jusqu'à ce qu'une pluie fugace le prit par surprise.

¤Même les éléments sont contre moi...¤

Agacé et fatigué Duncan se résolut à rentrer et songea à dormir. Au moins se dit-il les bras de Morphée seront plus acceuillant que ces rues grises et humides. Alors qu'il arrivait au devant des portes du manoir, une vision l'intrigua l'espace de quelques secondes. Une personne à l'allure élégante venait de chuter sur une flaque d'eau. Heureusement pour ce garçon le vampire n'était pas d'humeur à en rire, comprenant même la détresse de celui-ci. Un mince sourire se déssina sur son visage, une idée passagère encore...

S'approchant du jeune garçon pour finalement s'adresser à lui, sa voix était froide. Même si son apparence paraissait hautaine une inclinaison de la voix laissait paraitre une certaine considération pour le jeune homme.

-Vous vous êtes fait mal jeune homme? Hum.. vous voila tous trempé à présent, désirez vous de l'aide?
  
Revenir en haut
Elyon
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2010
Messages: 13
Pseudo: Lindashee
Race: Humain
Sexe perso: Féminin
Age du personnage: 17
Présentation: URL

MessagePosté le: Jeu 28 Oct - 19:40 (2010)    Sujet du message: Le déluge après la tempête... Répondre en citant

L'eau glacée lui infligeait une douleur prenante jusqu'aux os. Ses doigts rougis par le froid le brûlaient. Elyon croisa les bras en tentant de se garder chaud, malgré que trempé comme il l'était, il y avait de fortes chances pour qu'il attrape une pneumonie. La pluie déferlait sur lui comme un nuage d'insectes, l'empêchant de regarder attentivement la personne qui venait de s'adresser à lui. Le visage crispé pour protéger ses yeux de la pluie, il fixa l'inconnu un instant. Le martellement des gouttes était assourdissant, obligeant Elyon à parler à haute voix.

"Ne vous en faites pas, j'ai du surmonter bien pire que ça, ce n'est que de l'eau après tout."

Ses habitudes avaient pris le dessus, les bonnes manières... Après tout il était dans le quartier des nobles, il y avait de fortes chances qu'il s'adresse à l'un d'eux, bien qu'ils étaient tous deux ridicules de rester sous une pluie diluvienne. Il regarda autour de lui tout en se rapprochant de l'homme, il avait encore du chemin à faire et sa volonté à ignorer l'averse faiblissait. Après tout, la seule raison qui l'avait poussée dehors était de rester loin de maître.

Il jeta un coup d'oeil dans la direction d'où il était venu, espérant que celui-ci n'irait pas le poursuivre sous la pluie pour si peu. Et il n'était pas non plus d'humeur à affronter les femmes publiques des miséreux. Qu'il reste chez son maître où rend visite à ses amies, le résultat serait le même, il n'aurait pas suffisamment d'espace pour respirer. Il voulait prendre une pause, se mettre à l'abri sous un appenti ou peu importe...

Il reporta son attention sur l'individu se tenant devant lui, beaucoup mieux couvert que lui, et d'habits encore plus élégants que ceux qu'il avait vu son maître porter. Il devait forcément habiter dans les environs, et Elyon avait de la chance qu'il soit aussi compatissant envers les gens de basse classe sociale, bien qu'il ne devait pas encore s'en douter.

"Si ce n'est trop demandé, j'aimerais savoir si vous pouvez m'héberger le temps que l'averse s'arrête. Je comptais me rendre à l'autre bout de la ville, or je n'ai pas le luxe d'avoir une calèche. Je n'ai même pas pensé à m'habiller chaudement, voyez-vous..."

Il rit doucement, histoire de commencer sur une base sympathique une relation amicale avec cet individu. Il prit le temps de le regarder plus attentivement alors qu'il attendait sa réponse. Il semblait jeune, séduisant aux traits fins. Il y avait peu de chances pour qu'Elyon ai rencontré un duc ou un comte, ce jeune homme devait sans doute être de sang noble, mais n'a sans doute pas encore hérité du titre. Ne restait plus qu'à espérer que malgré cela il ai le privilège d'inviter des amis à l'intérieur du manoir familial.


Dernière édition par Elyon le Ven 29 Oct - 23:24 (2010); édité 2 fois
Revenir en haut
Duncan
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 13
Pseudo: Syrius
Race: Vampire (demi-elfe)
Sexe perso: Masculin
Age du personnage: 78

MessagePosté le: Ven 29 Oct - 22:49 (2010)    Sujet du message: Le déluge après la tempête... Répondre en citant

La pluie et le froid devaient être un supplice pour ce jeune garçon. A l'inverse Duncan ne semblait pas gêner par ces intempéries, son corps était déjà si glacé le froid ne pouvait rien y faire. Seule la pluie semblait être problématique, l'eau risquait d'endommager sa tunique. En même temps cela n'était pas un problème... En tout cas ce n'était plus un problème depuis la rencontre avec cette personne qui ne semblait pas effarouchée de sa présence. Cela en étant même amusant.

¤Plutôt distingué, courtois et avec cela un beau minois. C'est un bon début.¤

Sourire léger aux lèvres, Duncan était disposé à l'invité au manoir. Pas uniquement pour la générosité, mais également pour l'intéret que suscitait cet être aux yeux experts du vampire. Son visage semblait si pur cela était si appétissant. Intérieurement Duncan bouillonait à l'idée d'assouvir ses désirs, mais le brusquer devait absolument être évité. Bizarrement c'est le bel inconnu qui proposa au noble vampire de l'héberger en attendant l'accalmie. L'audace du jeune homme fit sourciller le nocturne. Cela était parfait... Au rire léger de l'inconnu, le vampire afficha un sourire franc et amusé. S'adressant à son interlocuteur la note hautaine et distante de sa voix disparut, laissant place à un ton emprunt de camaraderie.

"Ne vous inquiétez pas j'accède à votre requête jeune homme, venez suivez-moi vous avez de la chance le manoir est juste ici devant vous."

Duncan s'avança légérement sur les marches amenant au manoir, surplombant légérement l'inconnu le vampire voulut s'assurer de sa docilité.

"Je me nomme Duncan Serenata di Sanguecollina, ce sera un plaisir de vous acceuillir. A l'intérieur vous pourrez vous réchauffer et vous reposer dans mes appartements."

Deux problèmes résidaient encore aux plans du vampire. Premièrement Cassandre et ses festivités, d'ailleurs depuis l'entré on pouvait entendre plusieurs éclats de rire. Deuxièmement la créature qui dormait surement encore dans son lit. S'il avait su, il aurait été moins tendre avec elle sa bonté le perdra. Improviser, voila tout ce que pouvais faire Duncan. Un jeu qui plut en vérité au nocturne. Surtout que observant encore plus en détail le jeune homme, le jeu en valait la chandelle.
 
Revenir en haut
Elyon
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2010
Messages: 13
Pseudo: Lindashee
Race: Humain
Sexe perso: Féminin
Age du personnage: 17
Présentation: URL

MessagePosté le: Sam 30 Oct - 00:53 (2010)    Sujet du message: Le déluge après la tempête... Répondre en citant

Il fallait avouer qu'Elyon avait du cran de s'inviter ainsi. Mais il avait pris l'habitude de fréquenter les gens de la haute société, et pour obtenir des privilèges, il fallait généralement les demander. Les nobles sont souvent avares et orgueilleux, seulement, lorsqu'on leur demande gentiment, ils se retrouvent contraint d'accepter, un grand sourire aux lèvres. Tous ne sont pas ainsi, Elyon le sait parfaitement, mais il ne faut pas s'attendre à ce qu'un noble ou un bourgeois soit également gentilhomme.

Son maître en était bien l'exemple après tout. Il l'avait accueilli lorsqu'il était tout petit, afin de lui offrir une vie meilleure que celle qu'il aurait vécu dans les quartiers des miséreux. Il lui avait accordé un statut qui s'obtient rarement en étant du peuple, et s'occupait de lui bien mieux que de ses servantes. Seulement... ces temps-ci il montrait de plus en plus une face qui déplaisait à Elyon. Autrefois, il était comme un père pour lui, désormais il n'est plus qu'un monstre, cherchant à s'attirer ses faveurs en le tentant avec des milliers de présents, mais au fond, aucune bonté authentique, seulement de l'intérêt matérialiste.

"Je vous remercie infiniment, mon bon monsieur!"

Elyon usa encore une fois de sourires amicaux, flatter l'ego de ces riches individus apporte toujours bon nombre d'avantages. Seulement il se mis vite à déchanter lorsqu'il se rendit compte dans quelle demeure vivait cet homme tout récemment rencontré. Après tout, il ne ferait mieux pas de se fier aux apparences, c'est un manoir lugubre certes... Mais la plupart des demeures de nobles sont anciennes et marqués par l'excentricité des précédentes résidents.

Il était fort probable, qu'une fois à l'intérieur, la décoration soit tout aussi chatoyante et luxueuse que dans n'importe quelle autre demeure. Un vrai régal pour les sens, qui donnerait envie de se prélasser à n'importe quelle pauvre âme errante, si seulement les riches n'étaient pas aussi méfiants avec les vagabonds...

Le jeune homme le suivit donc sans trop de réticence, restant derrière lui par politesse. L'individu s'arrêta à un instant, en hauteur par rapport à Elyon, afin de se présenter. Celui-ci ne se laissa pas décourager, et répondit avec autant, si ce n'est plus d'entrain.

"C'est un plaisir de faire votre connaissance, monsieur. Je me nomme Elyon..."

Ne pas pouvoir ajouter de nom de famille par la suite l'embêtait légèrement, mais il espérait que cette absence passerait inaperçue. C'est pourquoi il enchaîna aussitôt par une autre phrase.

"Ne vous en faites pas, je me contenterais du hall d'entrée s'il le faut."

Tous deux se rapprochèrent de la porte d'entrée. Elyon pu profiter du petit abri qu'il y avait au dessus pour ne plus se faire assaillir par la pluie, bien que dégoulinant à outrance. Il attendait patiemment, les doigts crispés sur la redingote. Regardant distraitement la maisonnée avant de reporter son attention sur son hôte. Il semblait pâle mais ça devait être dû à la température. Bien qu'il semblait juvénile, malgré qu'il avait l'air plus âgé qu'Elyon, il avait une certaine assurance qui le perturbait légèrement. Il était séduisant, sûrement marié à une demoiselle aussi, si ce n'est que plus magnifique que lui. Ce n'est qu'au bout de quelques instants qu'Elyon se surpris à le fixer dans les yeux profondément. Il aurait presque perdu équilibre si il ne s'en était pas rendu compte plus tôt. Les yeux du jeune homme aux cheveux d'argents étaient d'un bleu de glace, si pénétrant... tant que l'écuyer ne faisait même pas attention aux sons qui émanaient de la bâtisse.
Revenir en haut
Duncan
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 13
Pseudo: Syrius
Race: Vampire (demi-elfe)
Sexe perso: Masculin
Age du personnage: 78

MessagePosté le: Dim 31 Oct - 16:11 (2010)    Sujet du message: Le déluge après la tempête... Répondre en citant

¤Elyon... Quel singulier prénom et quelle singulière rencontre.¤

Jour après jour le cœur de Duncan se glaçait, la cause à l'ennui. Voila enfin une créature qui semblait promettre une fonte de ces jours de lassitude. Son corps était si fragile, capable de ressentir ce froid glacial. Ce n'était pas avec désir que le vampire observait Elyon mais avec une lueur de nostalgie. L'immortalité avait ses limites, une fois assouvis les désirs perdent de leurs saveurs. Elyon lui rappela son ancienne condition, un moment il l'envia. Toujours ses yeux plongeant dans son regard, le vampire avança en direction d'Elyon désormais quelques centimètres séparaient les deux corps. Tout paraissait silencieux malgré la pluie qui se déchainait, on crut à une éternité alors que cela ne dura que quelques secondes. Si proche, Duncan put sentir son odeur ce gout si délectable que seules certaines créatures possèdent. Le désir était un commandement que Duncan savait maitriser, ce n'était pas lui qui commandait ce geste. Mais un sentiment bien plus pénétrant et angoissant. Lentement son bras droit voulu effleurer sa joue, sentir de sa main glacée la chaleur de son corps. Cependant sa main se stoppa alors qu'il allait achever son geste.

¤Ridicule... Je n'ai pas le droit.¤

Duncan referma ses paupières, tout ceci n'était plus concevable. Ce n'était qu'un moment de faiblesse qui ne devait plus se reproduire. Cette créature n'étais qu'un moyen de tuer le temps, ni plus ni moins. Brusquement son regard se détourna faisant désormais face à la porte d'entré, comme il se devait de fournir des explications Duncan s'exécuta. Sa réponse était de nouveau froide et de toute évidence évasive.

"Veuillez m'excuser pour cette familiarité, cela ne se reproduira plus je vous en assure."

Comme le vampire ne souhaitait s'épandre sur le sujet, il continua sur un autre sujet de conversation. Cette fois comme s'il portait deux masque, sur un ton plus doux.

"Ne dite donc pas de bétise, quel hôte je serais si je vous laissait dans le hall. J'insiste pour que vous me suivez, seule la chaleur d'un bon feu pourra vous être salutaire. Une fois a l'intérieur nous pourrons à loisir faire plus ample connaissance."

Alors qu'il se dirigeait vers la porte, une nouvelle fois le vampire s'arrêta et détourna son regard envers son hôte. Il n'avait pas pensé à ce détail, cela ne l'avait pas interloqué sur le moment. Mais l'odeur d'Elyon était étrange, les apparence pouvaient être trompeuses mais le sang lui ne pouvait mentir. Le vampire ne savait plus ce qu'il devait penser de cette mystérieuse personne. Bloqué par ces interrogations soudaine, le vampire observait le mystérieux Elyon d'un regard intrigué. Il n'avait aucune preuve et ne voulait surtout pas embarrassé son hôte avec ce genre de question. Duncan se refusait à lui poser la question pourtant il continua d'observé le jeune Elyon. Étrangement il pensait que cela pouvait paraitre comme une question tacite de sa part.
 
Revenir en haut
Elyon
Humain

Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2010
Messages: 13
Pseudo: Lindashee
Race: Humain
Sexe perso: Féminin
Age du personnage: 17
Présentation: URL

MessagePosté le: Dim 31 Oct - 17:28 (2010)    Sujet du message: Le déluge après la tempête... Répondre en citant

Elyon avait abandonné les faux airs flatteurs, pour revenir à son naturel silencieux. Ce Duncan était très énigmatique et intriguant, tant qu'il ne pouvait pas s'empêcher de se questionner sur lui. Elyon s'était senti mal à l'aise après la durée qu'ils avaient passé à se regarder mutuellement. Seulement ça n'en devenu étouffant que lorsque le noble approcha sa main de lui.

Elyon fixait la main tandis qu'elle se rapprochait, haussant les sourcils, le coeur battant la chamade. Il effectua même un mouvement de recul discret, pensant qu'il y avait sûrement un malentendu et que le noble lui rirait au nez en entendant ce qu'Elyon a cru en le voyant se coller si près. Il détourna le regard, ne pouvant plus le fixer droit dans les yeux plus longtemps tant la distance se réduisait. Le temps lui avait semblé très long, et de nombreuses questions filaient à toute vitesse dans son esprit.

* Pourquoi se rapproche-t-il autant? Non... je ne peux pas l'intéresser de cette manière là, il cherche sans doute à attraper quelque chose derrière moi *

Il n'eut aucune réponse à ses pensées, seulement cette proximité prit enfin fin. Duncan s'était tourné vers la porte subitement, c'est alors qu'Elyon crut qu'il avait en effet cherché à prendre quelque chose qui se trouvait à côté de lui. Seulement le noble s'excusa auprès de lui, de manière d'autant plus troublante puisqu'Elyon n'aurait jamais cru que ses hypothèses étaient bonnes. Il ne su pas quoi dire en réponse, car un "ce n'est rien" aurait été mentir étant donné à quel point cette situation l'avait mis mal à l'aise. Il souhaitait tout autant que ceci n'arrive plus, car pendant cet instant, Elyon s'était cru en face de son maître...

Imposant, étouffant, le souffle court et le bloquant contre un mur lorsque l'envie lui prenait. L'impression d'être happé par les ténèbres tandis que la chaleur devenait infernale. Cette sensation d'avoir le coeur écrasé par la force d'un poing, et de doucement mourir.

Elyon n'a jamais su comment réagir jusqu'à maintenant, si ce n'est qu'en se repliant de plus en plus sur lui-même, cela lui faisait perdre son assurance, la confiance qu'il avait en lui. Le voilà qui tenait absolument à se protéger de la pluie pour éviter le loup, et alors qu'il se jetait dans la gueule d'un autre...

Avec un peu de chance, Duncan serait bien moins intrépide avec lui, puisque ne le connaissant pas depuis longtemps. La seule chose qu'Elyon souhaitait, était de se réchauffer auprès d'un agréable feu et repartir une fois qu'il aura cessé de pleuvoir, il ne souhaitait ni manger, ni coucher dans cet endroit, car ce serait abuser de sa générosité, et lui donner de fausses idées. Se râclant la gorge, Elyon désira rester plus courtois, mais peut-être moins ouvert.

"Hurm... Si vous le souhaitez."

Il tenta de paraître le plus placide possible, voire même de faire semblant de ne rien avoir vu ou ressenti, il se concentra sur l'apparence et les sons de la maison tandis qu'il se savait parfaitement observé par M.Serenata, ayant tout de même le réflèxe de vérifier que son jabot était bien fait.



[Suite : La tempête ]
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:05 (2018)    Sujet du message: Le déluge après la tempête...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Bois d'Aethoniema Index du Forum -> Hélanthème -> Le coeur - Beaux quartiers Toutes les heures sont au format GMT + 3 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com